Mardi 5 décembre, le maire d’Issoudun a été réélu pour 3 ans à la présidence du Comité des Finances Locales. Un poste clé pour La défense des collectivités locales.


Institué en 1979, le Comité des Finances Locales (CFL) est chargé par la loi de contrôler la répartition de la DGF des collectivités et donner obligatoirement son avis sur tous les projets de texte impactant les finances locales.

Les maires, présidents de département, présidents de région, qui composent le CFL sont représentatifs de la diversité territoriale, démographique et politique des collectivités territoriales.

Les membres du CFL ont d’ailleurs été élus par leurs pairs lors d’un scrutin qui a mobilisé près de 20 000 votants.

Réélu pour 3 ans, André Laignel a souhaité « conforter le CFL comme lieu privilégié de dialogue entre l’Etat et les collectivités sur les finances locales« . Fort de sa légitimité, le CFL vient d’acter un riche programme de travail comprenant notamment la réforme des dotations, le coût des normes ou encore l’évaluation des compensations d’impôts locaux nationalisés.

Pour en savoir plus : lire « Réforme des dotations, revue des recettes… le Comité des finances locales fixe son programme de travail«  sur le site de la Banque des Territoires

Français FR English EN Deutsch DE Español ES