Pour l’environnement

Plan Ruches

Le Plan Ruches mis en place en 2021 s’inscrit parfaitement dans l’Agenda 21. Il renforce les pratiques déjà en cours, comme l’implantation de jachères mellifères, la gestion différenciée des espaces verts, et l’instauration très tôt de l’objectif zéro pesticide.

Les abeilles ont un rôle essentiel dans la pollinisation. Implanter des ruches c’est donc participer activement à la défense de la biodiversité.
Vendredi 16 avril 2021, les premières abeilles ont rejoint les cinq ruches installées… sur le toit du Pôle d’activités tertiaires Les Ruches. Quatre autres sont positionnées au Centre Technique Municipal où les abeilles trouvent leur bonheur dans les serres municipales.
À terme, entre 80 et 100 ruches seront installées sur des terrains communaux :

  • au pied de l’ancien château d’eau, route du Guerriau,
  • sur le site du bassin de récupération d’eau de la zone d’activités des Coinchettes,
  • route de Migny.

Grâce à son Plan Ruches, la Ville d’Issoudun a obtenu, lundi 15 novembre 2021, le label Apicité® « 2 abeilles » pour son engagement en faveur de la protection de l’abeille et de l’environnement.

Lire aussi les pages Actus du Pays d’Issoudun N°262 (mai 2021).

Pour l’environnement

Dans le vent

L’énergie éolienne est une ressource bien présente sur le territoire. Avec une particularité : une société d’économie mixte qui gère un parc de cinq éoliennes.

Pale d'éolienne

La SEMER (Société d’Économie Mixte pour les Énergies Renouvelables), créée à l’initiative de la Ville d’Issoudun et de la Communauté de Communes réunit des partenaires publics et privés avec l’objectif d’investir dans les énergies renouvelables. La SEMER gère aujourd’hui un parc de cinq éoliennes implantées sur le territoire. Une opération à la fois économique et écologique qui procure aux collectivités territoriales de nouvelles ressources.

Pour l’environnement

Biomasse et réseau de chaleur

C’est une opération majeure pour la transition énergétique, qui favorise l’économie circulaire et la filière bois.

Chaufferie biomasse

Fin 2019, la chaufferie biomasse, d’une puissance de 2,5 mégawatts, est entrée en fonction. Elle alimente un réseau de chaleur de 1,8 km qui fournira en chauffage et eau chaude sanitaire le Centre Hospitalier de la Tour Blanche, l’Ensemble de Loisirs Sportifs,  le lycée polyvalent Balzac-d’Alembert, le CSPCP, les gymnases Jean Macé et Serge Cligman.

Cela représente une réduction de notre empreinte carbone de 1930 tonnes par an.

Cette opération qui représente un investissement de 3 millions d’euros s’autofinancera par la revente de chauffage aux utilisateurs, tout en leur permettant de baisser leur facture énergétique. Elle bénéficie d’un soutien important de l’ADEME avec une subvention de 1,457 million d’euros.

La construction, la gestion et la maintenance de système sont confiées à Dalkia, filiale d’EDF, pour une durée de 15 ans.

Lire aussi le dossier du Pays d’Issoudun N°244 (octobre 2019).

Pour l’environnement

L’agenda 21 local

Depuis 2008, la Ville d’Issoudun inscrit son action dans le cadre d’un Agenda 21 Local. Il se décline aujourd’hui sur l’ensemble du territoire du Pays d’Issoudun et de Champagne berrichonne.

Agenda 21

L’Agenda 21 du Pays d’Issoudun et de Champagne berrichonne, adopté en 2008 s’organise autour de 4 axes et 24 fiches actions.

AXE A – Aménagement durable des communes

  • Inclusivité de l’urbanisme et durabilité des aménagements
  • Mise en valeur du patrimoine et amélioration de l’habitat
  • Développement économique et commercial équilibré
  • Transports et mobilités durables
  • Cheminements doux

AXE B – Réduction de l’empreinte environnementale et autonomie énergétique

  • Développement diversifié des énergies renouvelables
  • Performance thermique
  • Réduction des déchets et lutte contre le gaspillage alimentaire
  • Valorisation des déchets et réemploi
  • Diversification de l’agriculture
  • Soutenir les circuits courts
  • Consommation responsable

AXE C – Protection et valorisation de la biodiversité

  • Protection de l’eau
  • Lutter contre les déperditions d’eau et réduire sa consommation
  • Lutter contre les espèces invasives
  • Réaliser un inventaire du paysage
  • Mise en œuvre d’un plan ruches
  • Gestion alternative et différenciée
  • Trame verte et trame bleue

Axe D – Pour un territoire du 21ème siècle

  • Prévention, promotion de la santé
  • Mouvement associatif, lien social et animation territoriale
  • Valorisation de l’offre de formation et des nouvelles pratiques professionnelles
  • Modernité et innovation
  • Sensibilisation au développement durable et citoyenneté
Français FR English EN Deutsch DE Español ES