Il est important que tous les enfants reprennent le chemin de l’école avant l’été.

Les écoles publiques d’Issoudun maternelles et primaires ont accueilli les premiers enfants lundi 18 mai. Cela concernait les grandes sections de maternelle, CP, CM1 et CM2 et les classes ULIS et CE1 en secteur REP (Réseau d’Éducation Prioritaire).

À l’échelle de la ville, 2 à 25% des effectifs étaient présents, en fonction des classes. Avec une exception, l’école Saint Éxupéry 2 située dans en secteur REP (Réseau d’Éducation Prioritaire) avec 45 % d’enfants présents.

La rentrée a été volontairement décalée (du 11 mai au 18 mai) afin de donner le temps aux enseignants et aux services de municipaux de préparer l’accueil des enfants dans les meilleures conditions.

Reprise le 4 juin pour les autres sections

Le retour en classe se fera le jeudi 4 juin pour les autres sections de primaires et de maternelles. Cette fois encore, tous les parents seront contactés. Le dispositif sera réadapté en fonction du nombre d’élèves, avec le recours possible à l’alternance (2 jours 1/2 d’école une semaine, 2 jours la suivante).

Des règles simples mais essentielles

Le protocole sanitaire co-construit entre la collectivité et les enseignants et validé par les personnels municipaux (ATSEM et agents périscolaires) et les parents d’élèves, est en application. Respect des distanciations, marquages au sol, lavage des mains, horaires de récré décalés… Les enfants prennent les choses du bon côté et s’adaptent facilement à ces nouvelles règles. Ils ont surtout plaisir à retrouver leurs camarades et les adultes de l’école, après de longues semaines confinées.

 » Nous sommes satisfaits du travail engagé avec la mairie. Nous avons eu des réponses à chacune de nos demandes. Nous avons été écoutés. » explique Cécile Thomas, directrice de Saint Éxupéry.

Pour André Laignel, il était nécessaire de prendre le temps de bien faire les choses et de le faire de façon concertée : « le pragmatisme est la meilleure réponse à apporter face aux difficultés de la période. » Le protocole mis en place localement est un document de 6 pages  » un exercice de synthèse, qui n’oublie rien d’essentiel. » À comparer au document national de 54 pages, plus… technocratique !

Un protocole qui fait école

Pour le maire d’Issoudun, il était important que ce protocole soit signé par le Préfet et par l’Inspecteur d’Académie. « Les maires ont besoin d’avoir un interlocuteur représentant l’État afin que la décentralisation trouve son incarnation sur le terrain.« 

Ce protocole a depuis été adopté par d’autres villes du département. Il a également été envoyé par l’Association des Maires de France à l’ensemble des maires de France, comme document de référence. « Depuis, des collègues Préfets d’autres départements me contactent pour avoir des informations sur ce protocole mis en place à Issoudun« , confirme Thierry Bonnier Préfet de l’Indre.

À l’issue de la visite à Saint Exupéry, l’Inspecteur d’Académie Jean-Paul Obelieanne a salué la qualité de la mise en place opérationnelle, et le travail collectif qui permet « une reprise de qualité et dans la sérénité« .

  • Le restaurant scolaire a également repris du service et accueille les enfants par petits groupes. Les tables de 8 ont été espacées et transformées en table de 4.
  • Les parents qui souhaitent que leurs enfants retournent en classe sont invités à contacter leur école.
Français FR English EN Deutsch DE Español ES