10 peintres ukrainiens posent leurs chevalets à Issoudun pour une semaine. Ils et elles exposeront pour les Journées Européennes du Patrimoine.

En ukrainien, on appelle ça la peinture de « plein air » (en français dans le texte). 10 peintres ukrainiens réfugiés en France et en Europe sont arrivés à Issoudun dimanche 11 septembre. Pendant une semaine, ils posent leurs chevalets dans les rues et parcs de la ville. Ils exposeront dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, samedi 17 et dimanche 18 dans au jardin des Prés-de-Chinault. 
Leur venue a été proposée par Irina Khomasuridse, réfugiée avec sa fille à Issoudun depuis quelques mois, elle tenait une galerie d’art dans les environs de Kiev. Cette action a été co-construite avec la ville d’Issoudun avec son soutien actif.

Cette opération est menée grâce à la solidarité de familles issoldunoises qui hébergent les peintres réfugiés pendant leur séjour et des associations (Allter Mondo, La Rabouilleuse, la Fédération Française de Line Country Dance, la MELI…), de l’Office de Tourisme, de la municipalité qui organisent l’accueil logistique en jounée.

Les peintres proposeront des master-classes en plein air ce week-end :

Samedi 17 septembre 

Portrait, avec Ivan Hutsul. 10h30 – 12h30  
Peinture au couteau, paysage, avec Valery Franchuk. 15h30-17h30

Dimanche 18 septembre

 Aquarelle avec Larisa Kuvaeva, 11h00 -12h30 
« Arbre de Vie », œuvre collective avec Olga Assaf, 14h00 – 16h00 
« Camomille et bourdon » hyper-réalisme, pour tous les âges, par Elena Morozova 16h-18h

Retrouvez le programme complet des Journées Européennes du Patrimoine sur le site de l’Office de Tourisme

À la fin de sa vie, Honoré de Balzac, s’était marié à son grand amour, Ewelina Hanska, comtesse polonaise qui vivait dans son domaine ukrainien de Verkhovnia, bien connue de certaines des peintres invitées. L’auteur de La Rabouilleuse, lui avait rendu visite. Dans un courrier envoyé d’Issoudun et lui écrivait : 

« J’ai songé à vous en traversant la Beauce et le Berry, car c’est votre Ukraine, sur une plus petite échelle, il n’y a que du grain, de la vigne, des bois. »

extrait d’une lettre de Balzac à Ewa Hanska

Français FR English EN Deutsch DE Español ES