Tourisme à IssoudunTourism in Issoudun

Accueil / Tourisme à Issoudun / Petit tour d'horizon

Ancienne cité médiévale, ville « Quatre Fleurs » Issoudun met en valeur son patrimoine naturel et historique dans un esprit contemporain.

La tour Blanche
La tour Blanche
Cour de l'hôtel de Ville
Cour de l'hôtel de Ville
Musée de l'Hospice Saint-Roch
Musée de l'Hospice Saint-Roch

Tourisme à Issoudun

Petit tour d'horizon

En vidéo

Une approche subjective et dynamique d'Issoudun sous forme de clip 100% made in Issoudun : images et montage, Benjamin Theurier; musique, Jeff.

En diaporama cliquable

 

Pour découvrir les principaux sites et monuments d'Issoudun, nous vous proposons un petit parcours à travers la ville. Notre visite débute devant l'Office de Tourisme, place Saint-Cyr.Passer votre souris sur les images ci-dessous...

Survoler les images

01 - Maison d'Issoudun et du Berry

01 - Maison d'Issoudun et du Berry

L’Office de Tourisme est situé en centre-ville, dans la Maison d’Issoudun et du Berry, une des plus ancienne maison à colombages de la ville.

02 - L'Église Saint-Cyr

02 - L'Église Saint-Cyr

Construite au XVème siècle, achevée au XIXème, cette église gothique renferme une magnifique verrière du XVème représentant la vie de Saint-Cyr et de sa mère Juliette, un tableau de Jean Boucher (1575-1651) au-dessus de la grande porte, ainsi que 6 magnifiques candélabres offerts par Louis XIV à la ville et classés monument historique.

03 - Le Beffroi

03 - Le Beffroi

Ce monument datant du XIIème siècle était la porte principale de la forteresse, qui comptait alors 7 portes. La façade côté Nord-Est, finement ciselée, est particulièrement intéressante : on remarquera sa belle baie au-dessus de la voûte, sa treille de bois et sa corniche soutenue par deux modillons. Pendant la guerre 14-18, la petite tour fit office de prison pour les prisonniers allemands ; des graffitis en témoignent. En passant sous le Beffroi, vous entrez dans le quartier du Château, qui était protégé par une double enceinte

04 - La Tour Blanche

04 - La Tour Blanche

Cette tour fortifiée fut construite de 1195 à 1202, à la demande de Richard Cœur de Lion. Après sa mort, en 1199, le roi de France Philippe Auguste reprit la ville et termina l’édifice.  D’avril à septembre, ce donjon médiéval est ouvert à la visite, qui retrace l’histoire de la Tour, des Chevaliers de la Table Ronde, de la Guerre de Cent Ans.
Au sommet, un panorama de la ville et des alentours vous attend.

05 - La Fontaine aux Miroirs

05 - La Fontaine aux Miroirs

Depuis 1994, la Fontaine aux Miroirs de l’artiste Marin Kasimir capte les reflets et la lumière des saisons devant la façade de l’Hôtel de Ville. Les lettres anthropomorphes qui couvrent les miroirs dessinent le nom de la ville, le visiteur représentant la lettre "I". Un ascenseur panoramique installé dans une faille des remparts, permet de rejoindre facilement le boulevard Champion, le parc François Mitterrand et le Musée de l’Hospice Saint-Roch.

06 - Cité des Métiers d'Art

06 - Cité des Métiers d'Art

Ouvert en septembre 2004, ce bâtiment industriel rénové (une ancienne halle de marchandises)  a remporté le Premier Prix National des Rubans du Patrimoine 2005. La Cité des Métiers d'Art accueille actuellement cinq artisans d'art : Hervé Rolland, ébéniste, Sylviane Martin, art et brocante, Julie Poutrain, artisan tapissier, Maria Chiara Di Domenico, peintre, Ahmed Al Safi, peintre sculpteur et Fidélie Cardi, peintre.

07 - Promenade des Remparts

07 - Promenade des Remparts

La promenade au pied des remparts, le long du boulevard Champion offre un point de vue remarquable sur le quartier du château, l’Hôtel de Ville et la Tour Blanche. C’est le chemin idéal pour rejoindre le Musée de l’Hospice Saint-Roch en empruntant le parc François-Mitterrand.

08 - Le Parc François-Mitterrand

08 - Le Parc François-Mitterrand

En toute saison, c’est le rendez-vous des promeneurs. Au cœur de la ville, sur les berges de la Théols, ce parc de deux hectares offre un panorama agréable, des jeux pour les enfants, des bancs, et un aménagement paysagé qui évolue au fil des saisons. Depuis la Tour Blanche, on l’emprunte avec bonheur pour rejoindre le Musée de l’Hospice Saint-Roch. Pendant la saison, en nocturne, le parc et les remparts bénéficient d’une mise en lumière artistique : les Paysages de Lumières.

09 - Musée de l'Hospice Saint-Roch

09 - Musée de l'Hospice Saint-Roch

Avec sa chapelle du XVème siècle à la décoration unique en France, ses salles des malades, ses collections archéologiques et ses pharmacies du XVIIème et du XIXème siècle, le Musée de l’Hospice Saint-Roch, ancien Hôtel-Dieu situé au bord de la rivière Théols, recèle un patrimoine exceptionnel. Depuis 1995, une extension moderne accueille des expositions prestigieuses d’art contemporain. De nouveaux travaux ont été menés en 2002 afin de permettre au musée d’accueillir une importante collection d’objets d’art africains et océaniens.

10 - Basilique du Sacré-Coeur

10 - Basilique du Sacré-Coeur

Au Moyen-Age, Issoudun comptait une douzaine d’églises et d’abbayes. Celle de Saint-Paterne conservait des reliques du Saint et fut un lieu de pèlerinage entre le VIème et le Xème siècle. La ville est, par la voie historique de Vézelay, une étape sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Aujourd’hui encore, Issoudun est un important centre de pèlerinage. Au XIXème siècle, le père Jules Chevalier y fonda deux congrégations de missionnaires, fortes actuellement de 5000 membres qui œuvrent dans 52 pays du monde. Il fit bâtir la basilique Notre Dame du Sacré-Cœur en 1859.

11 - Balzac à Issoudun

11 - Balzac à Issoudun

L’auteur de la Comédie Humaine séjourna à Issoudun à plusieurs reprises. Accueilli par son amie Zulma Carraud au château de Frapesle, l’écrivain s’inspirera de la ville pour son roman " La Rabouilleuse ". Il décrira la ville de garnison, le quartier Saint-Jean (quartier de la sous-préfecture actuelle), l’auberge de la Cognette – aujourd’hui établissement gastronomique- et bien sûr la Tour Blanche, dans un roman savoureux. Balzac se lia d’amitié avec certaines personnalités de la ville, et notamment avec Auguste Borget, un jeune homme qui l’accompagnera à Paris. Peintre-voyageur, Auguste Borget ramènera de nombreux croquis de ses voyages à travers le monde. Certains sont reproduits dans un ouvrage disponible au Musée de l’Hospice Saint-Roch ainsi que sur des cartes postales. Le château de Frapesle, demeure privée, existe toujours. Rénovée récemment, l’allée de Frapesle et sa belle perspective de peupliers est aujourd’hui encore un lieu de balade apprécié des Issoldunois.

12 - La Rivière Forcée

12 - La Rivière Forcée

La rivière forcée fait partie du patrimoine de la ville. Creusée au XVIIIème pour les besoins des industries (travail du cuir), elle a été remise en eau en 1999. Plus loin, à la sortie de la ville, vers l’Est, un petit sentier longe ce cours d’eau.

Nous contacter |Espace presse |Liens |Rss |

© Ville d’Issoudun 2010 |Crédits|Mentions légales