Tourisme à IssoudunTourism in Issoudun

Accueil / Culture / Musée de l'Hospice Saint-Roch / Le parcours de l'Océanie et de l'Afrique

Culture

Le parcours de l'Océanie et de l'Afrique

Les autres continents du musée

 

Le musée consacre de nouveaux espaces aux arts extra-européens, avec des œuvres d’Afrique et d’Océanie provenant de deux donations : celle de Fred et Cécile Deux, et celle de la congrégation des Missionnaires du Sacré-Cœur.

Le nouvel agrandissement du musée confié en 2002, comme en 1995, à l’architecte Pierre Colboc est organisé autour de deux grands espaces d’exposition, consacrés respectivement à la donation des Missionnaires du Sacré-Cœur et à celle des artistes Fred et Cécile Deux.

La scénographie de Giovana Piraina, particulièrement présente, permet de bien appréhender les collections dans leur contexte.  

La collection des Missionnaires du Sacré-Cœur
. Cette collection intimement liée à l’histoire d’Issoudun en est pourtant géographiquement aux antipodes. En effet : la congrégation des Missionnaires du Sacré-Cœur, fondé en 1881 à Issoudun par le Père Jules Chevalier, a envoyé ses émissaires dans le monde entier, et tout particulièrement en Océanie (Papouasie – Nouvelle-Guinée). Les objets et les œuvres rapportés jusqu’au milieu du XXe siècle par les missionnaires constituent une collection unique en son genre, dans laquelle on trouve des parures, des sculptures, des coquillages, des objets du quotidien, mais aussi des oiseaux naturalisés et de nombreuses plaques photographiques du début du XXe siècle.

 La donation Fred et Cécile Deux


Bien que comparable dans son contenu – une centaine de pièces d’Afrique, d’Océanie et d’Asie – la collection de Fred et Cécile, relève d’une autre approche, d’un autre type de rencontre entre l’Europe et les arts extra-européens. Cette collection est emblématique de l’intérêt porté par les artistes contemporains aux arts des continents lointains, notamment dans la mouvance du surréalisme. Cette collection remarquable comprend deux pièces rarissimes : un masque Lula (Afrique – RDC) et un Kepong (Nouvelle-Irlande), issu de l’ancienne collection d’André Breton. 
La salle d’exposition présente ces objets dans une atmosphère intime rappelant qu’ils ont longtemps fait partie du quotidien des artistes, avant qu’ils n’en fassent la donation au musée.

 

Nous contacter |Espace presse |Liens |Rss |

© Ville d'Issoudun 2010 |Crédits|Mentions légales