Tourisme à IssoudunTourism in Issoudun

Accueil / Culture / Musée de l'Hospice Saint-Roch / Le parcours de l'apothicairerie

Culture

Le parcours de l'apothicairerie

Une collection unique de pharmacie

Des objets rares provenant de l’hospice du XVIIe siècle, une officine du XIXe, et une collection d’instruments de chirurgie et de soins.


Depuis 1995, l'apothicairerie et l'officine de l'ancien Hôtel-Dieu ont retrouvé leur emplacement d'origine, et le jardin de plantes médicinales a été dessiné au centre de la cour. L'apothicairerie fut fondée en 1646 par Jean Perrot, administrateur de l'Hôtel-Dieu, qui commanda le mobilier et les pots d'apothicaire. C'est lui encore qui engagea maître Maré, le premier et le seul apothicaire qui travailla pour l'hospice d'Issoudun. La pharmacie se compose de 379 pots en faïence de Nevers et de 31 boîtes en bois ou silènes richement décorés, dans lesquelles étaient conservées les plantes exotiques, cornes et autres écorces. Cet ensemble, un des plus complets de France, est représentatif de la médecine du XVIIe siècle. Il est complété par des collections importantes d'instruments de chirurgie et de dentisterie.


La bibliothèque conserve de nombreux ouvrages de médecine et de chirurgie, dont de grands classiques comme le " Mathiole ".


La visite se termine dans une pharmacie du XIXe siècle, qui permet au visiteur de mieux saisir l'évolution des savoirs et des techniques pharmaceutiques.
Loin d'être réservé au spécialiste, le parcours de l'apothicairerie se révèle passionnant pour tous les publics. Le mystère, l’étonnement - parfois même une note d’effroi - nous saisissent à la vue de ces objets qui pointent la distance qui nous sépare des premiers pas de la médecine moderne.

Nous contacter |Espace presse |Liens |Rss |

© Ville d'Issoudun 2010 |Crédits|Mentions légales