Tourisme à IssoudunTourism in Issoudun

Accueil / Culture / Musée de l'Hospice Saint-Roch / André MASSON

La Sculpture retrouvée

André MASSON

Musicienne, 1942-1986,



Le musée de l’Hospice saint-Roch d’Issoudun présente, du 3 juin au 3 septembre 2017, une exposition exceptionnelle consacrée à l’un des artistes majeurs du surréalisme, André Masson (1896-1987), trente ans après sa disparition. Peintre et graveur célébré, Masson fut l’un des acteurs historiques du surréalisme de la première heure avec Max Ernst, Jean Arp, Man Ray, Joan Miró, précurseur de l’automatisme en 1923 et assurément l’une des personnalités les plus fortes de ce mouvement. Cette exposition s’attache, avec le soutien du Comité André Masson, à présenter un aspect méconnu de son travail jamais ou très peu montré puisque aucune exposition en France ne fut dédiée à la sculpture depuis 1990. L’exposition du musée réunit à cette occasion 17 bronzes de 1927 à 1986 ainsi qu’une soixantaine de dessins, peintures et gravures provenant essentiellement des collections de la famille de l’artiste. D’autres prêts de collections publiques et privées sont venus enrichir l’exposition dont ceux du Musée d’art moderne de Belfort, de la Galerie Jeanne Bucher-Jaeger et de la Galerie Nathalie Seroussi à Paris, la Galerie Toninelli de Monaco, ainsi que des collectionneurs privés.

Si l’œuvre sculpté d’André Masson reste finalement assez restreint (moins d’une trentaine d’oeuvres), c’est que l’artiste lui-même se considère davantage comme un peintre et un graveur que comme un sculpteur. Durant les dernières années de sa vie, André Masson reconsidère son œuvre sculpté. Il se consacre alors sous l’impulsion de la Galerie Due Ci à Rome, chez qui il expose depuis 1980, à la réalisation de fontes en bronze de ses sculptures qu’il a créées depuis 1927. Elles furent présentées pour la première fois sur le stand du galeriste romain lors de la FIAC de 1986 au Grand Palais à Paris, André Masson, la sculpture, à Rome en 1989, pour l’exposition André Masson, l’insurgé du XXème siècle, puis à Cologne en Allemagne et au Musée d’Auxerre en 1990. Depuis ces événements aucune exposition en France ne fut dédiée spécifiquement à son œuvre sculpté.

Du 3 juin au 3 septembre

visites guidées gratuites

Mardi 18 juillet
Mardi 22 août

à 15 h

Nous contacter |Espace presse |Liens |Rss |

© Ville d'Issoudun 2010 |Crédits|Mentions légales