Tourisme à IssoudunTourism in Issoudun

Accueil / Actualité / Saint-Cyr en lumière

Actualité archivées

Saint-Cyr en lumière

Saint-Cyr en lumière

01/02/2011

Jeudi 13 janvier, 200 personnes ont assisté à la mise en lumière de l’église Saint-Cyr, qui vient clôturer une campagne de travaux débutée en 2007. Des illuminations qui – sans jeu de mot - permettent de découvrir le bâtiment sous un nouveau jour… surtout en pleine nuit.

L’Église Saint-Cyr

La campagne de restauration de l’église Saint-Cyr a démarré en mars 2007, sur la partie de l’église inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques. Elle a consisté en la restauration des charpentes, au remplacement des couvertures, à la restauration des maçonneries, des vitraux et du clocher, pour un montant total de 784.300 euros, dont 141.000 de subventions de la DRAC et 76.000 euros du Conseil Général.

Les travaux se sont poursuivi à partir de mars 2009 sur la partie classée. Il s’agit d’un investissement de 795.000 euros, financé à 40% par l’État.

Le clou de l’opération a été la restauration de la grande verrière du XVe siècle, représentant la légende de Saint-Cyr et Sainte-Julitte et qui a débuté en septembre 2009. Démontée, elle a été transportée à Chartre, où elle a été restaurée par les ateliers Lorin. Les plus beaux panneaux ont été exposés au Musée de l’Hospice Saint-Roch, en octobre et novembre, avant d’être remis en place.

La mise en lumière

Visionner le diaporama dans la page Galeries photos

Restauré, le monument est aussi magnifié par sa mise en lumière, imaginé par François Gayet dans le cadre du Plan Lumière.

Le principe n’est pas d’illuminer l’église en continu, mais plutôt de mettre en exergue certains éléments architecturaux choisis, mais sans dissocier les deux parties de l’édifice (partie ancienne et partie XIXème). On joue autant sur une perception proche que sur une valorisation de la vue lointaine. La flèche de l’église est visible de nombreux points de la ville. Deux points de vue sont particulièrement remarquables : dans l’axe de la rue des Capucins et depuis l’arche du parc François-Mitterrand.

Conformément aux engagements de l’Agenda 21, on a recours au maximum à des lampes de petites puissances, pour une puissance totale de 7kW.

 

La Maison d’Issoudun et du Berry

La Maison d'Issoudun et du Berry, classée à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, est une des plus anciennes de la Ville. Son architecture caractéristique de la fin du Moyen-Âge, avec pans de bois et encorbellement permet de la dater de la fin du XVe siècle.

En 2005, l’Office de Tourisme a du quitter la maison, qui était fortement endommagée. Les désordres étaient caractérisés par des fissures ou des cassures dans les enduits, les pierres, les briques et les carrelages. Des plafonds se détachaient des murs contre lesquels ils étaient assemblés et d'importantes zones d'infiltration d'eaux venues de l'extérieur produisaient des tâches d'humidité à l'intérieur. De plus, la poutre formant le linteau et supportant le poids de la façade Nord était déformé. Le bâtiment a du être étayé. Une étude minutieuse, réalisée par l’architecte des bâtiments de France Jean-Jacques Sill, a permis de redécouvrir le bâtiment.

La restauration nous permet aujourd’hui de retrouver le bâtiment tel qu’il était à l’origine. Les fenêtres notamment avait été déplacées au fil des siècles, en fonction de l’agencement des pièces intérieures. Elles ont retrouvé leurs positions originelles, plus harmonieuses.

Le petit appentis, à gauche du bâtiment a été démoli pour mettre en valeur les vestiges de la façade de l’ancienne église, qui comporte une voûte en plein cintre et une niche à accolade. Ce témoignage architectural particulièrement intéressant, couvert d’une verrière, constitue maintenant la nouvelle entrée de la Maison d’Issoudun et du Berry.

Les travaux ont débuté en mars 2008. Il s’agit d’un investissement  de 573.000 euros, qui a bénéficié d’une subvention de 96.000 euros  de la Région Centre dans le cadre du Contrat de Pays N°2 et de 70.000 euros du FCTVA (Fonds de Compensation de la TVA). Reste encore à réaliser les travaux de réfection de la toiture et des charpentes pour un montant de 100.000 euros.

Après les aménagements intérieurs du bâtiment, l’Office de Tourisme regagnera ses murs pour le démarrage de la saison en avril.

En marquant la fin des travaux et la mise en lumière de ces deux monuments, nous célébrons l’achèvement d’une double opération de restauration et de mise en valeur du patrimoine. Ces efforts, sans précédent, en faveur de l’église et de la Maison d’Issoudun et du Berry, renforcent l’attrait historique et touristique de notre cité et participent à la  modernisation du centre-ville.

Nous contacter |Espace presse |Liens |Rss |

© Ville d'Issoudun 2010 |Crédits|Mentions légales