Tourisme à IssoudunTourism in Issoudun

Accueil / Actualité / Les grandes orientations pour 2015

Actualité archivées

Les grandes orientations pour 2015

Les grandes orientations pour 2015

30/09/2014

Les élus de la majorité du Conseil municipal et le Conseil exécutif de la CCPI ont tenu chacun de leur côté leur réunion de rentrée. Avec un même objectif : préparer les budgets et les grands axes d’actions pour 2015.

Samedi 6 septembre, pour la Ville, samedi 20 septembre pour la Communauté de Communes du Pays d’Issoudun CCPI : les deux traditionnelles réunions de rentrée des élus se sont tenues dans une conjoncture identique : celle d’une baisse importante des crédits alloués par l’État aux collectivités locales.

Sur la ville plus la CCPI, le « manque à gagner » est évalué à 1 million d’euros pour l’année 2015.

Malgré une gestion prudente, une dette peu élevée et les recherches d’économies de fonctionnement engagées depuis plusieurs années, tous les services vont devoir faire de nouveaux efforts cette année. D’autant que pour les élus, l’augmentation des taux d’impositions n’est pas à l’ordre du jour « compte tenu de la faiblesse du pouvoir d’achat de nos concitoyens ».

Pour André Laignel, maire d’Issoudun et président de la CCPI, il faut continuer à moderniser le territoire, mais certains projets devront être étalés dans le temps. Deux grandes opérations devraient néanmoins débuter à Issoudun à la fin de l’année 2015 :

_ la modernisation de l’Ensemble de Loisirs Sportifs (piscine à vagues-bowling-squash)

_ le projet de réalisation d’un réseau de chaleur avec chauffage biomasse.

Le maire d’Issoudun s’inquiète néanmoins pour l’avenir : si l’amputation annoncée de 11 milliards sur trois ans des dotations de l’État aux collectivités locales était maintenue, il y aurait des risques de fermeture de certains services. C’est pourquoi, en tant que vice-président de l’Association des Maires de France et président du Comité des Finances locales, il se bat pour faire entendre la voix des collectivités auprès du gouvernement, convaincu que c’est en œuvrant pour la modernisation des territoires et le maintien des activités sur place que l’on donnera des chances à la reprise. « Il y a des économies qui n’en sont pas car elles entravent le développement économique et ont un coût social élevé ».

Nous contacter |Espace presse |Liens |Rss |

© Ville d'Issoudun 2010 |Crédits|Mentions légales