Tourisme à IssoudunTourism in Issoudun

Accueil / Actualité / « Cette médaille est un encouragement »

Actualité

« Cette médaille est un encouragement »

« Cette médaille est un encouragement »

André Laignel a reçu la Légion d’Honneur des mains de Laurent Fabius, président du Conseil Constitutionnel, jeudi 7 septembre, devant un millier de personnes réunies au Centre de Congrès.

André Laignel a choisi Laurent Fabius pour lui remettre la Légion d’Honneur. Les deux hommes se connaissent bien et se respectent. Ils ont travaillé ensemble, se sont parfois opposés, mais ont aussi mené des combats communs. La cérémonie a rassemblé un millier de personnes au Centre de Congrès. De nombreux Issoldunois bien sûr, mais aussi des responsables politiques départementaux, régionaux et nationaux, parmi lesquels François Baroin, président de l’Association des Maires de France.

Il est revenu à Laurent Fabius de retracer le parcours et de dessiner le portrait d’André Laignel. Le parcours exceptionnel d’un homme qui « n’est pas né avec une cuillère en argent dans la bouche ». Il quitte l’école à 14 ans, fait des petits boulots. Puis la rencontre décisive avec sa femme. Le couple passe ce que Laurent Fabius appelle « un pacte d’existence » : à tour de rôle, l’un(e) travaille pour que l’autre puisse faire des études. André Laignel devient juriste tout en s’engageant en politique auprès de François Mitterrand, dès 1965. La suite est plus connue. « Il n’aurait pas fait ce parcours sans ses trois valeurs qu’il défend : « l’unité, la justice sociale, la laïcité ». Profondément attaché à la ville d’Issoudun, André Laignel est un ardent défenseur des collectivités locales « ces petites républiques » à travers son action au sein de l’Association des Maires de France et en tant que président du Comité des Finances Locales.

« Lorsqu’on m’a proposé pour la Légion d’Honneur, au départ j’étais un peu dubitatif, a expliqué André Laignel en ouverture de son discours. Et puis, la fierté l’a emporté. Et quand je vous vois tous ici, présents, je me dis que rien que pour ce moment-là, ça valait le coup. »

« Cette médaille, c’est plus qu’une récompense, c’est un encouragement ». Une médaille que le maire d’Issoudun souhaite partager avec son épouse, à qui il adresse les vers d’Aragon « que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre ».  Et enfin, une médaille qu’il dédie aux Issoldunois : « votre confiance est ma seule force ».

Nous contacter |Espace presse |Liens |Rss |

© Ville d'Issoudun 2010 |Crédits|Mentions légales